Démons, damnés, fantômes

Posted by & filed under , , .

Le sujet sur lequel je m’arrête dans cet article de blogue est très intéressant et surtout actuel. On a coutume d’en parler comme « le problème des présences ». Des émissions de télévision consacrent à ce phénomène des heures entières, des personnes, autoproclamées enquêteurs du paranormal, les traquent. Vous avez compris que je parle de fantômes. Existent-ils vraiment ? Les fantômes ne sont-ils pas des âmes damnées ?

 

 

Le problème des présences

Comme vous avez pu le constater en parcourant ce blogue, je m’appuie beaucoup sur la démonologie et des expériences des exorcistes pour écrire mes articles. Je garde toujours un point de vue de démonologue, c’est pourquoi je ne peux adhérer aux idées de certains traqueurs de fantômes. Je le dis d’emblée, je ne peux résoudre le problème des présences ou certifier l’existence des fantômes ou pas. C’est un sujet passionnant qui demande des débats. D’après de nombreux exorcistes qui sont confrontés tous les jours au Malin, ces fantômes sont en réalité un mensonge inventé par le démon pour faire peur aux vivants ou des damnés. Il est très rare de se trouver en face d’un défunt, sauf si Dieu le permet ou qu’il est prisonnier d’un démon ou que son âme appartient au démon (donc qu’il est damné, lié au démon par pacte, suicidé ou décédé alors qu’il avait réclamé la possession démoniaque).

Par son activité particulière, l’exorciste s’expose à tout un tas d’expériences aussi incroyables les unes des autres. Il peut se trouver devant un fait complètement absurde, des étrangetés impensables. Il est en contact direct avec le monde du surnaturel, ce qui le met face à des problèmes intéressants qu’il n’est pas toujours en mesure de résoudre lui-même. Il s’agit toujours d’un contact qui s’établit lorsqu’il est devant une personne possédée qui a un comportement bizarre ou qui profère des paroles insensées. Parfois, il est confronté à des phénomènes paranormaux lorsqu’il est chez lui, des objets qui bougent seuls ou qui se matérialisent spontanément. L’exorciste doit différencier ces faits de tout ce qui pourrait s’expliquer naturellement ou scientifiquement. Cela devrait faire partie intégrante de l’éthique de tout enquêteur du paranormal digne de ce nom !

Parfois, les exorcistes rencontrent des problèmes qui demanderaient une étude biblique et théologique approfondie. C’est le cas du problème des présences. Lorsque l’exorciste est en face d’une personne qui se dit possédée par un défunt, comment doit-il réagir, en sachant que l’enseignement biblique lui enseigne que les fantômes n’existent pas ? Qu’il y a seulement des anges et des démons ? Et que lui, justement, est un combattant du mal et n’est pas formé à combattre les fantômes ! Pourtant, les saints peuvent se montrer, se sont bien des fantômes, des âmes d’êtres vivants !

Le problème des présences est d’autant plus d’actualité qu’aujourd’hui on nous dit que l’on peut appeler les défunts à travers une planche Oui-ja sans risque ! Ce qui est une aberration. L’entité qui va répondre à travers la planche est un démon ! J’ai déjà parlé de ce problème et je n’y reviendrais pas dans cet article. Ce dont je veux vous parler n’a rien à voir avec le spiritisme. Car l’exorciste, sans aucune évocation de défunts ou d’esprits, peut se trouver en face de présences au cours d’un exorcisme.

Je vais vous donner leur point de vue sur le sujet. Sachez que les exorcistes, malgré la variété des cas et d’expériences qu’ils rencontrent à ce sujet, ne présentent pas d’explications au problème des présences. Lorsqu’un exorciste est en face d’une personne qui se dit possédée par un défunt, il peut s’agir d’un phénomène naturel, comme d’un dédoublement de personnalité ou de personnalités multiples. Il est très important d’en tenir compte.

 

Ce que nous disent les Évangiles

Les Évangiles ne nous donnent pas un enseignement clair et précis concernant les âmes des défunts. On peut supposer que ces âmes vont immédiatement après la mort soit au paradis, soit au purgatoire, soit en enfer. Les conciles de Lyon et de Florence reprennent cet enseignement en ajoutant que la période d’épreuve est terminée, et que les âmes sont jugées afin de rejoindre soit le paradis, soit l’enfer ou attendent leur jugement au purgatoire. Ces âmes ne peuvent revenir sur terre et interagir avec notre monde. Dieu permet quelques exceptions, notamment pour les saints, car l’on peut sentir leur présence. Et l’on voit déjà comme il est compliqué de traiter du problème des présences.

De toute façon, nous ne pouvons que supposer, car le surnaturel est par essence non vérifiable. Ce n’est pas une science. Comme nous pouvons supposer que ces âmes au paradis, en enfer ou au purgatoire attendent leur jugement, car seront jugées au moment de la Parousie et qu’elles peuvent revenir durant cette période sur terre, car leur état n’est pas définitif. Mais tout reste ouvert, les deux points de vue demandent des approfondissements, des études.

C’est pourquoi, il faut s’appuyer sur ceux qui sont en contact tous les jours avec le monde du surnaturel, je veux parler, bien entendu, des exorcistes. Les expériences qu’ils vivent, certaines curieuses, d’autres impensables, doivent donner lieu à des études bibliques et théologiques, mais ne doivent jamais donner d’explications ou être généralisées. Ces faits que vivent les exorcistes doivent être examinés en sachant que plusieurs interprétations sont possibles.

 

Les réponses des exorcistes

Comme je viens de le dire plus haut, chaque exorciste vit des expériences uniques, qui peuvent ressembler à celles des autres exorcistes. Chaque expérience vécue peut s’interpréter de différentes manières, donc, il faut savoir rester prudent sur la question.

Le père René Crozet, un exorciste gallican, pense, en se basant sur sa riche expérience, qu’une âme peut être tourmentée, non seulement par des âmes de défunts, mais aussi par des personnes vivantes, comme le mage qui a provoqué la possession démoniaque par exemple ou la personne qui a mandaté ce mage. Certains charismatiques pensent que le démon peut se servir de l’âme d’un damné pour torturer une personne vivante. D’autres pensent qu’une âme non damnée peut tourmenter une personne.

Gardons en tête l’avertissement que nous donne le Rituel romain : il ne faut pas croire au démon quand il veut se faire passer pour l’âme d’un saint, d’un défunt ou d’un ange. Car le démon est menteur et essaie d’embrouiller l’exorciste. Il peut aussi se faire passer pour un défunt afin de tourmenter la famille.

Un exorciste du Latium nous dit que la plupart du temps, cet avertissement se révèle exact. Ce dernier a exorcisé des personnes qui se disaient possédées par un défunt. Mais à force d’insister, la présence du démon émergeait toujours et il devenait évident qu’il essayait de se faire passer pour l’âme d’un défunt en indiquant un nom bien précis. Parfois, cet exorciste s’est retrouvé devant l’âme d’un damné. Alors, il a prié pour la délivrance de cette âme et surtout, il a demandé à cette âme de se repentir.

Un exorciste sicilien interrogé sur la question du problème des présences nous dit qu’il préfère se limiter aux présences réelles et exclure les présences fictives que la victime, perturbée par le démon, peut créer toute seule par une altération de sa psyché. S’appuyant sur son expérience, il nous dit que le démon peut se servir des âmes des damnés, surtout si elles étaient déjà possédées de leur vivant, pour tourmenter une personne en vie. Parfois, Dieu peut permettre à Satan d’utiliser les damnés qui sont sous sa domination en enfer et qui ont pactisé avec lui pour tourmenter les vivants sur terre. Par contre, il ne partage pas l’opinion de ceux qui parlent d’âmes errantes ou de larves de personnes décédées par mort violente qui attendraient leur installation définitive et qui pourraient, dans cette attente, posséder des personnes vivantes, soit parce qu’elles seraient appelées par des sorciers, soit utilisées par le diable, soit par permission divine ou même de leur propre initiative afin de participer à la vie des êtres vivants auxquelles elles sont attachées. Cette définition est incompatible avec les Écritures Saintes. Cependant, on peut admettre que certains pensent que ces âmes errantes existent et cela demanderait un approfondissement de la question de la part de théologiens pour comprendre précisément quel est cet esprit en errance ou de la part de spécialistes du paranormal afin d’en savoir plus sur la consistance de ces soi-disant restes psychiques, sur le périsprit ou le double corps astral.

Concernant les âmes au purgatoire, notre exorciste sicilien pense que rien ne les empêche de réaliser leur période au purgatoire à travers les âmes d’êtres vivants. Cette opinion n’était pas étrangère au Moyen Âge et doit être réexaminée aujourd’hui. Toujours d’après ce même exorciste sicilien, l’envahissement de personnes en vie sur une victime est réel. À plusieurs reprises, lors de séances d’exorcisme, il a senti la présence de l’esprit du sorcier qui avait jeté le maléfice à travers la victime. Dans ce cas, il s’agit d’un envoûtement.

Un exorciste officiant aux Marches nous dit qu’il est tombé sur des cas de possession non pas avec des démons authentiques, mais avec des esprits errants en difficulté. Dans ces cas-là, il ne s’agit pas d’une possession démoniaque. Il y a une différence nette entre un possédé et une personne qui sent des présences. Dans la possession démoniaque, les démons manifestent de la colère, de la haine, de la violence à travers de paroles et des gestes d’une incroyable force. On ressent une grande puissance négative, douloureuse. À l’inverse, le rapport avec les présences n’est jamais violent. Ces esprits errants recherchent une compagnie humaine avec une intention constructive, mais parfois dans un but de destruction. Et l’exorcisme n’est pas le meilleur moyen de libérer une personne en proie avec une âme errante destructrice. L’exorcisme a pour but de délivrer une personne du démon. Or, ici il n’y a pas de démon. Il faut donc expérimenter d’autres voix, car devant un tel cas, l’exorciste est souvent démuni et impuissant à aider le patient.

Un exorciste anglais rappelle que tous les défunts se trouvent soit au paradis, soit en enfer, soit au purgatoire. Les âmes au purgatoire prient pour nous et nous sont reconnaissantes de nos prières. Elles peuvent donc apparaître aux vivants pour demander des prières, pour remercier ou pour aider. Ce sont des âmes saintes qui ne peuvent tourmenter les vivants. Des esprits peuvent s’exprimer à travers le corps d’une personne possédée par le démon. Ce sont souvent des damnés qui accompagnent ce démon dans son œuvre malfaisante. Les damnés sont condamnés à l’enfer et deviennent un peu comme des démons et donc, on peut les traiter comme tels. Ainsi, si un défunt s’exprime à travers le corps d’une victime, on peut supposer que ce défunt est un esprit maléfique lié à la victime.

Un exorciste de Pouilles nous donne son avis sur deux points importants :

  • Il ne nie pas le fait que le démon puisse se servir de l’âme d’un damné pour prendre possession d’une personne ou d’un lieu. Ces cas sont assez courants. On peut donner l’exemple d’Anneliese Michel possédée par Néron ou Hitler, deux damnés. Ou celui de la maison hantée de Stamford où toute une famille est persécutée par un démon et une entité plutôt coriace que l’on peut supposer être un damné. Le démon se sert d’un damné dans le seul but de tourmenter la famille du défunt. Imaginez cette famille qui sait que son défunt est un damné, donc qu’il souffre en enfer, imaginez la douleur de cette famille de savoir ce père, ce grand-père, cette mère, cette tante… subissant les flammes infernales pour l’éternité.
  • Cet exorciste ne peut admettre que les âmes du purgatoire puissent nuire à des personnes ou à des choses. Pour lui, ces âmes sont de saintes âmes !

Un exorciste piémontais nous dit que celui qui a été initié à un groupe occulte peut avoir reçu la demande de céder son âme, sa volonté ou sa mémoire, ou les pouvoirs dont il est doué. Et que cette cession est confirmée par un pacte de sang ou un pacte écrit ou par d’autres rites au cours desquels le sataniste va boire du sang, du sperme… d’une personne vivante ou morte ou d’un animal. Ces rites ont pour but d’établir un lien permanent avec le démon. Le sorcier qui tisse ce lien pour une autre personne par des rites agit par dédoublement grâce à des pouvoirs occultes ; ce qui lui permet de se transférer dans le corps de la victime qui assume la personnalité du sorcier, ses gestes, sa mémoire, ses passions, ses goûts et qui reçoit les instructions du sorcier. Ainsi, indirectement, celui qui a demandé le pacte est possédé par le démon par le biais du sorcier qui peut utiliser cette personne de nuit, de jour, par télépathie…

L’exorciste piémontais a déjà fait ce genre d’expériences où lors des exorcismes, il s’est retrouvé devant une victime possédée par un sorcier qui répondait à travers elle. Le sorcier est présent dans le corps de sa victime grâce à ses pouvoirs occultes et il maintient le lien avec le démon. Parfois, c’est une ruse du démon et le sorcier est le démon lui-même. Il faut alors beaucoup de travail pour délier les liens, défaire les rites magiques et faire émerger la présence du démon. Ce même exorciste ajoute une notion qui demande réflexion : pour lui la possession par des âmes des défunts est impossible. Et l’on trouvera toujours, au cours des exorcismes, que l’âme de la grand-mère qui avait maudit le mariage par exemple et qui se retrouve dans le corps de son petit fils n’est rien d’autre que l’esprit de malédiction et de haine utilisé par la grand-mère lors de la malédiction et que ce démon qui a servi à maudire le mariage possédait cette grand-mère.

D’après un exorciste français, la possession démoniaque reste un mystère qui met à l’épreuve l’exorciste. Et lorsque le démon se présente en tant que damné, c’est-à-dire comme un autre être humain, un semblable condamné à la damnation, c’est pour déconcerter et déstabiliser l’exorciste. En fait, il s’agit d’une astuce du démon. Parfois, le démon pousse la supercherie jusqu’à donner le nom du damné, jusqu’à décrire son état sur terre (moine ou prêtre par-dessus le marché), l’endroit où il a vécu et ce qui l’a conduit à la chute. Ces scènes sont particulièrement éprouvantes pour un exorciste. Il faut arriver à ne pas écouter le démon, cela même si le doute subsiste toujours.

 

Que peut-on en conclure

Je dirais simplement que les fantômes n’existent pas. Les défunts sont soit au paradis, soit en enfer ou au purgatoire. Ces défunts, sauf autorisation divine, ne peuvent interférer dans notre monde.

Mais, de la même manière qu’il existe des saints qui sont devenus un peu comme des anges qui peuvent interférer avec notre monde, il existe des damnés que l’on peut considérer comme des démons. À la différence que les saints sont libres et agissent pour faire le bien. Ils ne sont pas soumis à des anges. Ils œuvrent avec les anges pour le bien-être de l’humanité. À l’inverse, les damnés agissent pour Satan à qui ils doivent obéissance. Satan leur confère des pouvoirs afin qu’ils poursuivent leur œuvre de destruction commencée sur terre. C’est notamment le cas pour Hitler, Néron, Judas… et bien d’autres encore.

Concernant la possession démoniaque, je suis de l’avis du Padre Pio qui nous dit qu’il n’y a qu’une entité qui agit à travers un corps humain et que cette entité est le Diable. Même si le démon imite la voix d’un défunt ou son comportement, il veut nous faire croire que la victime est possédée par un défunt. C’est une ruse pour déstabiliser l’entourage et l’exorciste. Cela se voit très bien dans le film « L’Exorciste » de William Friedking : le démon essaie de déstabiliser le père Karras en se faisant passer pour sa mère qui vient de mourir.

Concernant les phénomènes de hantise, dans certains cas, il s’agit aussi d’une ruse du démon pour nous faire croire que les fantômes existent. Dans d’autres cas, il s’agit d’âmes de défunts tenues prisonnières par le démon ou de damnés. Ces âmes sont attachées à un lieu et le démon leur fait subir tout un tas de tourments. Elles essaient alors d’entrer en contact avec les humains pour être libérées. Donc, là où l’on voit un fantôme, c’est qu’il y a forcément un démon pas loin… D’où la mise en garde que je me permets d’émettre pour les pseudo chasseurs de fantômes qui s’exposent à de grands risques en provocant les entités…

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin

Incoming search terms:

  • exorcisme repentir
  • demons damnes et fantom damnatinn

5 Responses to “Démons, damnés, fantômes”

  1. Jérôme

    Bonjour Marie d’Ange, je crois en la possibilité d’âmes errantes. Est ce que je peux me permettre de vous adresser 3 vidéos d’un théologien qui explique cette hypothèse des âmes errantes. Ce théologien peut être vous le connaissez. C’est Arnaud Dumouch (je ne suis pas toujours d’accord avec lui mais je pense qu’il a raison sur les âmes errantes). Il y a 3 vidéos dont l’une d’elle où il parle avec un exorciste qui reconnaît qu’il y a des cas où l’on ne peut pas dire que c’est le démon qui est la cause des troubles. Pour faire simple Arnaud DUMOUCH explique que les théologiens,prêtes, exorcistes qui pensent qu’après la mort c’est purgatoire, paradis ou enfer (en général c’est le cas), c’est parce qu’ils sont attachés à la théologie de Saint Thomas d’Aquin sur la définition de la mort. (Mais regardez les vidéos il l’explique bien mieux que moi.) . Mais il y a des âmes qui sont tellement attachés à la terre qu’elles ne vont pas directement vers la Lumière. Dieu le permettrait.

    Répondre
    • Marie D'Ange

      Bonjour Jérôme,
      Je serai vraiment ravie de visionner ces vidéos. La question des présences, comme je le dis dans l’article, mérite débat. Et tous les points de vue méritent d’être entendus, car dans ce domaine, il ne peut y avoir une vérité, le monde surnaturel n’est pas fait de vérités.
      Cordialement,
      Marie d’Ange

      Répondre
  2. cindy

    Bonjour Marie d Ange. Hier soir en dormant je fais deux reves ignobles. Pourtant je ne me sentais pas DU tout menacé. J ai plusieurs Mois depuis que je mets a lire des livres sur la magie la demonologie etc…. Il arrive des fois que je prevois quelque chose qui arrive cinq minutes plus tard.plus je vis plus il y a quelque chose en Moi qui repousse tte sorte d’activite religieuse. Et je me Sens souvent forte et protegee.
    Mais CE matin je me pose plusieurs questions suite a des reves d’hier soir.
    En dormant je me vois dans une sorte de rituel provoquant le nom de simbi en tenant dans ma matin droite une culotte de ma soeur ainee. En plus voulant integrer ma soeur dans le cercle elle ne voulait paz rentrer. Parcequ elle avait tres peur. Et d un coup j arrete le rituel pour ne pas laisser entrer un esprit malfaisant. Je vois partir ma soeur en courant comme si elle avait peur de moi.
    Je me suis reveillee je pries et je m endors.
    Apparut le meme reve je me vois entrain de jouer a la carte avec quelques amies et ma soeur etait encore la tout pres de moi.je vois apparaitre danss le ciel des signes sataniques que g l habitude de voir sur les sites d internet et des animaux sous marins de couleurs noirs d encres avec des yeux bleues fonces et parfois rouges. Il y avait un qui meme venu a moi. Et apres apparut une liste de noms sus laquelle le mien etait positionne a la deuxieme. Et une voix forte qui disait vous m’appartenez tous. Et ma soeur disait je te l avais bien DiT de ne pas invoquer CES esprits. Maintenant ils veulent de toi.
    Mais je n etais pas peur.
    Je veux que vous m aidiez en commentaire a savoir plus sur CE qui est entran de passer dans ma vie

    Répondre
    • Marie D'Ange

      Bonjour Cindy,
      Avez-vous fait des rituels de magie noire ? Avez-vous invoqué des démons ?
      Dans l’immédiat, je ne peux rien vous dire sur votre situation, il faudrait faire une enquête. Peut-être que tout cela est dans votre imagination, ou peut-être pas…
      Marie d’Ange

      Répondre
      • cindy

        G une fois pratiquée la magie noire pour une chose que je considerais importante. Et des lors je n’arrete pas de voir des choses horriblement laides et terribles en dormant
        Más ca ne me fait pas peur je ne sais pas pourquoi.
        Il y a un homme qui se presente a moi Hier soir en dormant et me demande de le suivre.il etait effrayant et par curiosite je le suis. Et nous entrons dans une grotte rempli des ossements. Et me dis ensuite que c ma nouvelle eglise et que ses enfants dont consideres comme mes freres

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *