Alrinach, le provocateur de catastrophes

Posted by & filed under .

Alrinach n’apparaît pas dans la liste des 69 démons de la « Pseudomonarchia daemonum » de Jean Wier ni dans la liste des 72 démons du « Lemegeton et de la Goétie » de Samuel Mathers.

Voici la définition que nous donne Collin de Plancy dans le « Dictionnaire Infernal » : Alrinach, démon de l’Occident, que les démonographes font présider aux tempêtes, aux tremblements de terre, aux pluies, à la grêle… C’est souvent lui qui submerge les navires. Lorsqu’il se rend visible, il paraît sous les traits et les habits d’une femme.

Nahéma-Nephthys et Anubis, dans leur ouvrage « Le Prince de ce Monde » donnent à peu près la même définition que Collin de Plancy sur ce démon : il préside en Occident et provoque toutes sortes de catastrophes, comme les séismes, les naufrages, les séismes. Il apparaît sous les traits d’une belle femme richement vêtue.

Les deux sorciers ajoutent que l’on peut le conjurer pour apaiser les tempêtes ou protéger les navires contre le risque de tempête. Donc, Alrinach aurait donc le pouvoir d’apaiser les éléments naturels, ce qui est un peu contradictoire. D’un côté, Alrinach provoque des tempêtes, d’un autre il les calme. D’un côté, Alrinach provoque des naufrages, d’un autre il protège les navires. On voit bien que les paroles de sorciers ne peuvent pas être prises telles qu’elles, qu’elles doivent susciter la méfiance. De toute façon, il n’est jamais bon de conjurer un démon !

Mis à part cela, on ne sait pas grand-chose sur ce démon. On peut supposer qu’il était là et qu’il a provoqué le naufrage du Titanic, vu que l’on sait aujourd’hui que son naufrage est dû à plusieurs causes. Je développe l’histoire du Titanic dans le livre « L’influence du démon dans l’histoire de l’humanité » que je vous invite à lire.

Marie d’Ange

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *