Alpiel, démon herboriste

Posted by & filed under .

Le démonologue Jean Wier ne cite pas le démon Alpiel dans la liste des 69 démons répertoriés dans son ouvrage « Pseudomonarchia demonum ».

De même, Alpiel n’apparaît pas dans la liste des 72 démons du « Legemeton et de la Goétie » de Samuel Mather.

Par contre, Collin de Plancy, dans son « Dictionnaire Infernal » cite ce démon. Il dit que : « Alpiel est un ange ou démon qui, selon le Talmud, a l’intendance des arbres fruitiers. »

Je rappelle que le Talmud, qui veut dire étude en hébreu, est l’un des textes fondamentaux du judaïsme rabbinique et la base de sa Halakha, c’est-à-dire de la Loi. Il aborde, entre autres, le droit civil et matrimonial et traite de questions éthiques, de mythes, de médecine.

Dans le Talmud, Alpiel est un ange ou un démon issu des croyances judaïques. C’est lui qui s’occupe de l’intendance des arbres fruitiers.

Nahema-Nephthys et Anubis dans leur ouvrage « Le Prince de ce monde » mentionnent Alpiel comme un démon préposé aux arbres fruitiers et soumis à Dagon et à Oês. Dagon est une divinité agraire vénérée par les Philistins et les Phéniciens. C’est un démon de second ordre dans la hiérarchie infernale et est le Boulanger et le Grand Panetier de la Cour Infernale. Oês ou Oannês est une ancienne divinité mésopotamienne.

Donc Alpiel est soumis à ces deux démons de second ordre, ce qui fait de lui un démon de sous-ordre, proche même des démons que l’on appelle les familiers.

On n’en sait pas plus sur ce démon.

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *